Publications Scientifiques


TRAITEMENT DE LA FRACTURE DISTAL DU RADIUS PAR EPIBLOC

ESPERIENCE PERSONELLE


Dr. M. Ghezzi – Dr D. Ongaro – Dr. G. P. Gobbato
Dr. C. M. Gentili – Dr. L. Ponzoni

 

L’usage commun nous porte a souligner l’instabilité tres frequente des fractures de epiphyse distal du radius le nombre de plus en plus important, que nous verifions, de resultats non satisfaisant par le traitement traditionel de la fracture du poignet a convaincu les auteurs a utiliser de preference le système de fixation interne et externe epibloc. Le monitorage de cette methode de traitement sur 21 patients qui va de janvier 2001 a mars 2005 nous permet de relever des résultats particulièrement satisfaisant tant du point de vue fonctionnelle que radiographique. Les auteurs veulent souligner en outre l’extreme facilité d’application et l’eclectisme de ce système de fixation.

INTRODUCTION

Le traitement des fractures de l’epiphyse distal du radium, se sert aujoud’hui de différente Méthode therapeutique, du traitement conservateur sans effusion de sang avec un platre, alternative valable puor une fracture sans comminution et déplacement modeste, a la fixation externe jusqu’au traitement chirugical nécessaire quand le déplacement et la comminution imposent un traitment qui permettra une parfaite reconstruction du segment bléssé. Avec notre esperience clinique nous avons acquit la conviction d’obtenir, avec cette pathologie et l’aide de technologie, une récupération fonctionelle plus rapide qui permettra de réduire la période d’immobilisation donnant en meme temps une récupération fonctionelle rapide et une bonne evolution réparatrice de la fracture.Nous avons établi qu’avec epibloc comme système de fixation elastique interne et externe, Système mecanique éfficace et élastique, capable de permettre aux fragments de petit Mouvment, interdisant en meme temps les mouvements de chant, les transformant en Force de traction et compression qui aideront au processus de rétablissement biologique Des segments de la fracture. Ce système de fixation nous a permi de soigner un discret numero de fracture epiphysaire Simple et comminutive complexe où non da facteurs locaux à charge du membre superieur. Les fractures epiphysaire ou epiphyse metafisarie du radius distal sont des fractures qui concernet la région articulaire et qui peuvent s’etendre jusqu’a la région metafisarie dans la majorité des cas elles sont due a des traumatismes de compression, la fente de fracture, peut étre unique ou multiple, determine l’importance de la lésion selon le degrès d’implication de la surface articulaire.

. Nous distingueront ainsi : Fracture simple avec une seule fente de fracture fortement instable, produite da Traumatisme direct typique du jeune sujet. Fracture complexe qui présente une implication articulaire costante et qui se manifeste presque toujours en compression. Elles peuvent s’associer à des complications extrinséque comme lésion cutanée, alteration vasculaire, obésité. Tandis que les facteurs de complication plus étroitement intrinséque sont la comminution qui peut porter à la dislocation des fragments et arriver jusqu’a un vrai « fracasso » articulaire.

 

SYSTHEME EPIBLOC

Il est formé de deux broches et d’une plaque externe pour la fixation de celles-ci. Les broches une fois introduite dans l’os par voie percutanée sont mises en tension et fixée à la plaque, composée d’aliage d’alluminium, avec deux composants speculaire ayant à l’interieur deux gouttieres pour contenir les broches. Après avoir obtenu une réduction anatomique des segments de fracture on procéde à l’introduction de deux aiguilles par voie percutanée a travers deux points externe à l’articulation en correspondance des deux majeure largeur de l’epiphyse et suivant une force qui se rapprochera au centre de cette epiphyse. L’introduction des deux moyens de synthese se presente de façon plutot aisée, et utilisant des fils a broches introduit dans le premier et le quatrième secteur extenseur nous remedions a l’eventualité de provoquer des lesions tendineuse ou nerveuse. Les deux moyens de synthése employé ont un calibre de 2 mm et une longeur de 30 cm et s’introduisent au niveau de la sindesmose radius ulnaire et au sommet de la styloide radiale.

Les deux aiguilles sont poussées avec un batteur au-delà de la fente de fracture jusqu’au canal medullaire intact. La derniere partie restante en dehors du plan cutané est pliée a environ 90°. Une deuxième pliure d’environ 100° sera effectuée à une distance utile à surmonter le plan cutané et suivant une directrice orthogonale à la premiere et sera ainsi mise en contact avec le point d’introduction dans l’os. A ce point les deux broches assument les caracteristiques de deux système dinamique mis sous tension, les éloignant l’un de l’autre ils seront fixé à la plaque metalique. Au patient sera consentì une mobilité active immédiate au deuxiéme jour.

BIOMECANIQUE

L’epibloc est un système elastique dinamique a deux points qui permet une action combinée de pression au niveau de la deuxième pliure et d’une action de detraction sur la premiere pliure proche du composant squelettique. La pression s’obtient quand les deux moyens de syntése sont fixés sur le meme plan au niveau de la plaque de detraction, et par l’eloignement des fils l’un de l’autre. La compression permet le maintien stable de la reduction de la fracture et le stade de tension des deux composants de force est toujours garantì par la plaque de fixation externe. Le resultat des forces maintien les parties en état d’équilibre constant, tandis que la plaque externe maintien constament l’état des forces en tension. Ce qui permet de les distribuer de façon spatial sur le système squelettique avec la garantie de les modifier. En conclusion on pourrant affirmer que le système de fixation epibloc est formé de deux leviers deformable en equilibre equilibré entre eux et capable de produire un travail positif tant que l’intesité appliquée soit majeure où mineure.

MATERIAUX ET METHODE

Le travail se develope sur une étude de 21 patients qui présentaient des fractures instable de l’extremité distale du radius traite dans notre Unité operative avec le fixateur epibloc. L’étude a duré pendant une periode comprise entre janvier 2001 et mars 2005. L’age moyen de patients soumise au traitement chirurgique etait de 47 ans dans un range d’age comprise entre 24 et 58:57,2% des patients correspondant a 12 patients de sex masculin lorsque le restant 42,8% ( 9 patients) de sexe feminin. Le lesion osseuse dans 7 cas sur 21etait de la main dominante. De la recherche anamnestique nous avons pu relever que la majeure partie des traumatismes provocant le lesion osseuse, etait suite a une chùte sur la paume de main avec iperestension du poignet (traumatisme de compression). Chez les patients d’age plus avancé la chùte etait d’oe accidentelle, alors que pour les patients plus jeune. Le traumatisme etait le plus souvent suite d’un accident de la route, sportif et rarement du travail. Le traitement chirugical est effectué toujours sous anesthesie plessique sans le secours du Tourniquet. Dans tous les cas nous avons effectué en premier lieu la reduction du foyer de Fractuire sous controle ampliscopique. A’ la fin de l’intervention est appliqué un simple Bandage. Tous les patients ont èté traité en régime day surgery et soumise a un controle ambulatoire le matin suivant l’intervention. Au septieme et quattorzième jour de l’intervention ont de toute façon eu un controle radiographique et à six semaines, aprés un controle radiographique, il leur etait enlevé le système epibloc après quoi ils etaient dirige vers un centre de rehabilitation therapeutique. Pendant toutes les six semaines de traitement a l’epibloc les patients pouvaient utiliser le membre blessé pour effectuer les plus simple et elementaire activité de la vie quotidienne. Nous n’avons jamais verifié de complication post operatoire comme : infection, rupture et/ou mobilisation des broches. Le follow up vari d’une periode maximum de 4 ans et 3 mois a une periode minimum d’un an et un mois. Pour l’evaluation clinique des résultats nous nous sommes basé sur le relevement des paramètres subjectif comme : presence ou non de douleur, bon fonctionement flesso tensionel, force de prise, capacité d’effectuer les activités occupationnelles et de travail sans handicap. Et sur des paramétres objectif comme : morphologie du poignet, escursion articulaire mesuré en grade, estimation du cadre radiographique avec les mesures de l’angle dorsal, l’ angle radial et la longeur radiale.

RESULTATS

Les criteres valutatif que nous avons utilisé nous ont permì de relever une majorité de bon resultats, deux resultats modeste surtout au point de vue radiographique plutot que pour la remise en fonction du poignet, et deux mauvais resultats, un caracterisé par une consolidation vicieuse accompagnée de douleur et une partielle de la reduction de la fracture.

CONCLUSION

Notre esperience meme limitée a un nombre peu elevé de cas, nous permet de considerer le système de stabilisation epibloc comme un instrument important et sur de fixation elastique interne et externe pour le traitement des fractures simple ou complexe de l’epiphyse distal du radius en outre la frequence particulierement minime de complication, la semplicité de l’implant chirurgical et le bien-etre du decours post operatoire nous portent a la divulgation des renseignements chirurgicaux pour l’empoi de celui-ci surtout pour les cas sans effusion de sang, traité aujourd’hui avec des platres qui immobilisent pendant une longue periode les articulations du poignet du coude et des metacarpophalangique.

BIBLIOGRAFIA

DE BASTIANI G.: ALDEGHERI R.: RENZI-BRIVIO L. Dynamic axial fixation. A rational alternative for the external fixation of fractures. Int. Orthop. 10 (29:95-99.1986.
DE PALMA A. 1952 Comminuted fractures of the distal end of the radius treated by ulnar pinning. Journal of bone and Joint Surgery 34A: 651-662
Fusi f. 1959 Indicazioni e limiti della osteosintesi midollare transtiloidea nel trattamento delle fratture dell’estremo distale del radio. Minerva Ortopedica 10;95-105
ILIZAROV G.A. Fractures end nonunions. In: Coombs, R: Green, S. A.; Sarmiento A. eds. External Fixation and Functional Bracing. London, Orthotext, 1989
MELONE C. P. Articular fractures of the distal radius. Orthopedic Clinic of North America 15,(2), 217-236, 1984 
MULLER M. E. NAZARIAN S. KOCH P., Classification of AO des fractures. Berlin Springer-Verlag. 1987:106-15
ZICKEL R. E. Zickel supracondilar fixation device. Howmedica Inc.
COONEY W. P.: External fixation of distal radial fractures. Clin. Orthop. 180:44-49 1983
DE NIGRI G: Il fissatore di Richards nelle fratture di polso: prime esperienze. Atti S.O.T.I.M.I., XLIX 1986
BASSED R.L. : Displaced intra articular fractures of the distal radium. Clin. Orthop.214:148-152. 1987

 

Home Page